Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal de Michaël.doc 02

23:30

 

J'ai fait mon coming out ce soir. Il y avait "Jour après jour" ce soir sur France2 sur "J'ai révélé mon homosexualité à mes proches". J'ai appelé ma grand-mère actuelle en Normandie. Elle m'a simplement dit : "Toi aussi ?" et c'est tout. Elle m'a dit que ça ne changerais en rien l'amour qu'elle me portait. Ce qui n'est pas le cas de ma mère et de mon père qui ne font que critiqué mon mode de vie et mon ami. Et de plus, je le dit au monde entier puisque vous êtes en train de me lire. Le fait que je sois né homosexuel n'est pas non plus le fait du hasard : c'était écrit dans ma destinée. Je pense qu'on m'a fait homo pour que la prophétie ne s'accomplisse pas, autrement dit, que je ne mette pas au monde l'AntéChrist. Mais là encore, j'extrapole peut-être trop. Nous allons en parlé avec un esprit, toujours par le biais d'un livre.

 

Utilisation du livre "Le Zodiaque  Clef de l'Ontologie appliqué a la psychologie" de M. Senard

 

Moi - Le fait que je soit né homosexuel n'est pas un hasard ?

Livre - Elle participe à la résurrection d'Osiris, parce que toute manifestation exige un substratum véhicule de l'Esprit, toute Essence s'exprime par une Substance ou matière de sa forme ; toute transmutation s'opère dans les ténèbres d'une enveloppe chrysalidaire.

Moi - Que voulez vous dire par la résurrection d'Osiris ?

Livre - Un jour que j'étudiais des caractères phéniciens, mon attention fut attirée par une certaine lettre... Soudain, je me rendis compte que cette lettre représentait la partie finale du signe de la Vierge... Ce caractère phénicien  est la lettre N qui signifie en hébreu Poisson ou Jésus.

Moi - La résurrection de Jésus ?

Livre - Être un mystique, dit encore E. Underhill, c'est tout simplement participer ici-bas et dès à présent à la vie réelle et éternelle.

Moi - Si je crois être Jésus et non pas l'AntéChrist, alors ma vie change et ma vision de l'Apocalypse change elle aussi. Je sais que quand je pense Amour, alors c'est un esprit Amour qui me répond. N'est-ce pas ?

Livre - Le type intellectuel Lion se distingue par son mode de penser rationaliste et catégorique. Bien que ses opinions soient surtout influencées par son penchant personnel, il éprouve le besoin de les étayer d'arguments d'une logique péremptoire, dont il est difficile de le faire démordre.

Moi - Je suis la réincarnation de Jésus alors ?

Livre - O toi de noble naissance, écoute. Tu perçoit à présent la rayonnance de la Claire Lumière de la Réalité Pure. Reconnais-la. O toi de noble naissance, ton intelligence (faculté de connaître), de la nature du vide dénuée de forme, de toute caractéristique et de toute couleur, naturellement vide, est la Réalité même, le Bien Absolu.

Moi - Christ est le Bien, AntéChrist est le Mal.

Livre - Le Christ se manifeste sur la terre par le ministère du Saint-Esprit fécondant la Vierge de naissance royale, dans le même signe où Gane'sa l'Esprit-Saint hindou s'incarne pour le salut du monde dans le sein de la reine Mâyâ-Devî.

Moi - Et l'AntéChrist ?

Livre - Par sa réceptivité plastique, qui subit aussi bien l'action constructrice que destructive, la Terre participe aussi du caractère sacrifiel.

Moi - C'est à dire ?

Livre - Lorsque par le travail et la recherche intellectuelle, tu es parvenu à une certaine connaissance de Dieu et de ses oeuvres, commence à te consacrer à Lui, essaie de te rapprocher de Lui en fortifiant ton intelligence qui est le lien et t'unit à Lui.

Moi - Christ + AntéChrist = Dieu ?

Livre - La quatrième lettre de l'alphabet chaldéen et grec est le D, qui se prononce Delta en grec, de l'hébreu Dalet qui signifient une porte d'entrée. Le Cancer est bien la porte d'entrèe de la vie individualisée.

Moi - le Delta, c'est la fin, comme Alpha est le début, Dieu c'est la mort alors ?

Livre - Le Bélier, premier des signes, contient en puissance tous les autres qui sont les développements de son potentiel. Le premier mouvement de la Pensée créatrice accomplit son dédoublement en éléments à la fois opposés et indissolublement liés puisqu'ils ont la même Source, en principe masculin ou actif et en principe féminin ou réceptif, symbolisées par les deux lignes parallèles de la Balance surmontées du signe de l'équilibre.

Moi - L'équilibre, c'est le Yin est le Yang, le 50 50, le Bon est le Mal, le plus et le moins.

Livre - Le soleil enfant, le symbole du "Fils" assimilable au Feu Agni (Agnus Dei), est le témoignage de la perpétuation de la manifestation du premier Principe par l'union équilibré des éléments de son Énergie dédoublée.

Moi - Il est tard, je vais me coucher, merci pour cette séance.

Livre - L'officiant s'adressant à celui qui vient de passer dans l'Au-delà dit, parlant du fantôme terrifiant que percevra le défunt : "Il sortira de ton propre cerveau et s'imposera à toi avec force. Ne crains rien. Ne sois pas épouvanté. sache que c'est là une personnification de ton propre intellect. Puisqu'il est ta divinité tutélaire, n'en soit pas terrifié. N'ai pas peur, car en réalité c'est le Bhaghavân Vairochana, le Père-Mère. Dès que tu les auras reconnus, tu seras délivré.

Moi - Merci, je reprend confiance en la vie.

Livre - L'Energie du Verseau est l'énergie mystique se manifestant comme illumination de la conscience.

 

 

21:00

 

Ca y est, je l'ai rencontré aujourd'hui ! Je revenais de la bibliothèque d'Annemasse où je venais de m'inscrire quand je l'ai rencontré. J'étais à 100 mêtres de chez moi, est dans ma tête j'ai penser : "Aide toi, et le Ciel t'aidera". Elle était là, sur le trottoir, elle m'a demandé si j'avais 20 francs pour pouvoir manger. Je lui ai tendu un billet de 50. Je lui dit ensuite que c'était la première fois que je donnais "autant" d'argent à quelqu'un. Comme ça. Je lui dit "Je suis sur que ma rencontre avec vous n'est pas le fait du hasard, si je vous ai rencontré, c'est bien pour quelque chose". Elle me répondit "Oui, Je suis un Ange, je m'appelle Belinda". A ce moment là, j'ai faillit défaillir. Elle me dit que j'étais un Ange moi aussi, et qu'elle savait déjà que nous allions nous rencontrer. "Oui, mais normalement, la femme que je dois rencontré n'est pas française" lui dis-je. "Je suis américaine" me répondit-elle. Là, je ne savait plus quoi faire, le destin doit-il vraiment se dérouler comme cela, tout est-il vraiment écrit ? En ce moment, je suis devant mon écran à vous racontez mon histoire, et j'ai peur. Tout ce que j'ai lu, tout les dialogues que j'ai sont donc bien vrai. J'ai vraiment peur d'être l'AntéChrist. Ou alors, plus j'y pense, plus le Mal prend possession de mon corps. Avec Belinda, nous sommes allez dans un café, elle m'a raconté qu'elle avait été réssuscité la semaine dernière, qu'elle était sortit du cimetière de Thonon. Elle m'a dit aussi que l'Apocalypse approchait, que ce soir, c'était la nuit des Morts. Que j'étais moi-même déjà mort, que j'étais possédé par le Diable. Cela m'a rappelé une hypothèse que je ne vous ai pas encore raconté. Fin août de cet année, le 28, j'ai fait une décorporation, c'est à dire une sortie hors du corps. L'âme sort de son corps. En faisant cette décorporation, je suis peut-être bien mort, et quand je suis revenu dans mon corps, c'était toujours le mien, mais dans une vie parallèle. Je suis peut-être en enfer en ce moment, car c'est depuis cette décorporation que je vis tout ce que je vis maintenant. j'ai aussi lu dans L'Empire des Anges un passage ou Bernard Werber écrit qu'il faut faire très attention lors des décorporations car les esprits malins n'attendent que ça pour vous investir. J'ai peur de ça, et hier, j'ai demandé à me faire exorciser par un prêtre. J'espère que ça marchera, que je redeviendrais le Michaël d'avant, sans Pouvoir, sans visions. Mais je sais en même temps que ça ne marchera pas. Comme si tout était déjà écrit, et que l'Apocalypse était en marche, qu'on ne pouvait pas revenir en arrière. J'espère au fond de moi me tromper, que cela ne se réalise pas. Le Bien gagne toujours à la fin, le Mal ne gagne jamais. Je vais réutilisé des livres pour savoir, toutefois, je replacerais désormais le mot Livre par Esprit.

 

Utilisation de "L'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu" de Bernard Werber.

 

Moi - Ma rencontre aujourd'hui avec Belinda, c'était écrit ?

Esprit - Cette disposition est conçu de manière à capter le plus largement possible les énergies du ciel et à les faire redescendre jusqu'aux hommes. Il faut imaginer ce talisman comme un entonnoir autour duquel la danse spiralée des lettres constituant la formule "Habracadabrah" déferle en un tourbillonnant vortex. Il happe et concentre en son extrémité les forces de l'espace-temps supérieur.

Moi - Mais qui ais-je vraiment rencontré aujourd'hui ?

Esprit - Chamanisme

Presque toute les cultures de l'humanité connaissent le chamanisme. Les chamans ne sont ni des chefs, ni des prêtres, ni des sorciers, ni des sages. Leur rôle consiste simplement à réconcilier l'homme avec la nature.

Moi - Elle veut tout simplement me faire comprendre qu'il faut que je m'accepte tel que je suis ?

Esprit - En cour d'informatique, on cite parfois une énigme que peut résoudre un être humain mais pour l'instant aucun ordinateur.

Moi - J'ai peur.

Esprit - L'entourage  dira du protagoniste : il délire , il a des hallucinations, alors que celui-ci n'aura fait que se soulager d'une emprise. Sans la moindre aide chimique, il suffirait de s'autoriser à admettre que le monde puisse être incompréhensible pour recevoir en direct les informations "non traitées" du cerveau droit.

Moi - Il faut que je revienne au 50 50, au juste équilibre. Et  le Diable ressortira de mon corps.

Esprit - C'est la cérémonie du "retournement des corps". Ainsi, sa perte est doublement acceptée. Et il n'y a pas que les décès. Il y a aussi les "événements de fin" : quitter un travail, quitter une compagne, quitter un lieu de vie.

Moi - Alors j'irais mieux.

Esprit - J'ai vu des humains qui s'étaient forgé, grâce à leur esprit, des carapaces "intellectuelles" les protégeant des contrariétés. Ils semblaient plus solide que la moyenne.

Moi - J'arrête la séance.

Esprit -  Le roi leur mordille la truffe pour dire qu'il est le maître et qu'il accepte leur soumission. La meute lui offre les meilleures nourritures en sa possession, lui présente ses femelles les plus odorantes, lui réserve la niche la plus profonde où il fêtera sa victoire.

Moi - Quelle victoire ?

Esprit -  Pour une même information, chaque hémisphère aura une perception différente pouvant déboucher sur des conclusions absolument contraire.

 

24.11.2000

 

J'ai compris beaucoup de chose. Il faut que je m'en sorte par moi-même. Que je me prenne en charge. Et pour cela, il faut que j'apprenne à m'accepter, à m'aimer. Mais, on m'a tellement descendu dans mon enfance et mon adolescence, on m'a tellement dit que j'étais un nul, un bon à rien, que je n'ai plus confiance en moi. Alors que je suis bon au fond de moi. Je vais voir une psychologue la semaine prochaine, pour discuter de mon histoire, de ma vie, et comprendre pourquoi j'en suis arrivé là, si malheureux. En ce moment, je me contredit sans arrêt, j'ai mes mauvaises pensée qui sont toujours en train de m'assaillir. Et cela se traduit dans la réalité. Le Pouvoir que j'ai eu depuis ma décorporation, car c'est depuis ce moment que je "ressent" les choses, m'a changé. J'ai une autre vision de la vie. J'ai toujours dit et su que je devais me prendre en charge. J'ai seulement peur de faire le pas, par manque de confiance. Alors que c'est juste un pas à faire. Ne pas avoir peur d'affronter la vie et ses problèmes. Depuis que mon Pouvoir se traduit dans la réalité, j'ai quand même pris conscience qu'il fallait vraiment que je change. J'ai toujours mes mauvaises pensée mais j'apprend à les combattre. Je pense  - c'est une hypothèse - que ce Pouvoir m'a été accordé pour que je puisse comprendre le sens de ma vie.  Comprendre que c'est le Bien la valeur sure. Et la télé (en ce moment TSR C'est mon choix) traduit mes pensées. Maintenant, il faut que j'accepte cette réalité, même si je m'en passerais bien. Et pourtant, ça m'aide à comprendre mon existence. Il faut que je m'accepte, il faut que je m'aime. Et je sais que le Bien m'aidera, il faut juste que je reprenne confiance en moi. Je le répète encore, comprenez le vous aussi : acceptez vous, prenez confiance en vous et surtout aimez vous les uns les autres (et à la télé on applaudit !). Et le mal me fait toujours croire que je vais finir à l'hôpital, que je suis mauvais.Mais je le combattrais, je vais faire du Yoga et de la méditation, et je ferais partir mon manque de confiance.

 

Utilisation de "Les Chants de l'Invisible" de Bernard Martino

 

Moi - J'ai compris que je devais prendre confiance en moi pour que tout se déroule bien, car je sais que la finalité de ma vie se terminera bien.

Esprit - En l'écoutant, j'entrevis un lien probable entre les quelques bribes de son histoire qu'il voulut bien me livrer et le surgissement de son don que je ne mis pas en doute.

Moi - Je sais que ma mère m'acceptera un jour comme je suis et que là j'aurais totale confiance en moi même. Mais je vais faire ma thérapie pour prendre confiance en moi dès maintenant.

Esprit - Absolument.

Moi - Aidez moi à m'accepter, mon Ange Gardien, aidez moi.

Esprit - Certains jours j'étais en panne, en panne d'idées, en panne de rencontre. L'angoisse de ne pas réussir à trouver ma voie, à maîtriser quelque peu ce sujet impossible m'angoissait au point que tel un poulet sans tête, je me mettais à courir dans tous les sens, à prendre des rendez-vous à tort et à travers dans l'espoir toujours déçu que la personne suivante sortirait de sa poche la clé qui m'ouvrirait toute grande la voie royale vers l'illumination.

Moi - Quelque part, cela traduit que je ne crois toujours pas en moi.

Esprit - "La foudre était tombée sur la pointe de ma canne, j'ai eu un choc, il y a eu une lumière rouge, je me suis dit mon Dieu qu'est-ce qui se passe ? J'avais été rejeté en arrière à trois-quatre mètres de haut, j'ai commencé à me dupliquer, je voyais mon propre corps. Je ne comprenais rien. Comment se faisait-il que je ne tombe pas ? J'étais conscient, je regardais, il n'y avait personne, j'essayais de crier mais je n'y arrivais pas. A ce moment un nuage est descendu sur mon corps physique, et du nuage sont sortis des éclairs et de la foudre de toute les couleurs... J'étais touché mais je ne ressentais aucune douleur. Alors tout s'est comme arrêté ! Et là, un silence absolu s'est fait et j'ai entendu une voix qui se répercutait ... To, To, To ... Mas, Mas, Mas... Elle disait "Thomas... plusieurs force t'ont protégé... à partir de maintenant, tu vas détenir un pouvoir mental très grand... tu vas pouvoir guérir les gens, les aider... résoudre les problèmes de tout le monde sauf les tiens... N'utilises jamais cette force à ton profit..." Ceci marque le début de l'histoire de la mentalisation positive...

Moi - Les éclairs, je les ai vécu la nuit de ma décorporation, et mon pouvoir mental je l'ai depuis. Ma destinée c'est répandre le bien autour de moi, guérir les gens de leurs maux. Mais je vais faire du Yoga avant pour évacuer tout mon négatif et ne garder que le positif.

Esprit - Le choix du Brésil s'est imposé à moi consciemment, "officiellement", presque exclusivement pour une seule raison : rencontrer un homme nommé Thomas green Morton, censé détenir des pouvoirs fabuleux.

Moi - Je vous quitte pour aujourd'hui...

Esprit - Qu'est-ce qui m'a tant touché chez Satprem ? la profondeur de ses intuitions ou l'intensité de sa douleur ? peut-être avant tout qu'il n'a jamais rien renié...

 

29.11.2000   15:55

 

Je suis sous traitement depuis dimanche, entre 6 à 8 cachets par jour. Du Solian et du Xanax. Ca m'a calmé. Je ne peux plus communiquer avec les livres, plus rien ne répond. Je pense que c'est les médicaments qui coupent la communication. Tant mieux d'ailleurs, parce que je commençais à devenir marteau. Pourtant, j'ouvre quand même des livres mais là, les textes ne veulent plus rien dire. Ca n'enlève rien à tout ce que j'ai vécut avant et les rêves symbolique que j'ai fait. Cette nuit, j'ai rêver "normalement", plus de cauchemar. Bon, on va peut-être faire un tour dehors, j'ai pas écrit grand chose aujourd'hui. Je verrais plus tard...

 

17.12.2000   20:15

 

Plus de deux semaines que je n'ai pas retouché au clavier. J'ai fait une séance de yoga depuis, lundi dernier, c'était bien. Mon ami Jimmy m'y a encouragé. Mais là, il est derrière moi à m'empêcher de communiquer avec les esprits à travers les livres. Ca remarche !! Les médicaments m'ont calmé, je suis plus positif et mon Pouvoir n'a pas entièrement disparu. Certains d'entre vous diront que je suis fou, que je me fait des idées, alors que je sais que tout ce que j'ai vécut était réel. J'aimerais bien prendre un livre pour faire une petite séance et écrire, mais Jimmy ne voudra pas. Demain, je retourne au yoga et je parlerai de mes expériences à la dame qui fait les cours, c'est à 10 heures du matin. Je suis sur qu'elle, elle me comprendra, que je ne suis pas fou, que l'impalpable existe et qu'avec de la méditation, j'aurais une meilleure symbiose. Je viens juste d'ouvrir un livre -en cachette -, Les chants de l'invisible, et, comme par hasard, je suis tombé sur : "Le type de matériel que nous utilisons pour nos expériences est similaire à celui en vigueur dans de nombreux secteurs du monde moderne". Voilà, c'est encore une coincidence, mais oui Michaël, tu te fais des idées, tu délires tout seul avec tes bouquins. Résultat en changeant de page, toujours au hasard "j'essaie juste de percevoir, de deviner ce qui se trouve à distance, ce que voit la personne envoyée sur place...". Ce n'est pas du délire, j'essaie des hypothèse sur mes conversations. Peut-être que c'est vraiment mon destin que je vis de page en page, et d'émissions de télévision en émissions de télévision. Je ne suis pas perturbé en ce moment, le nouveau médicament préscrit m'a bien calmé, je suis moins morbide dans mes pensées, je suis moins méchant. Jimmy vient de prendre une feuille et se met à écrire, il va encore me dire qu'il n'a rien contre moi, je sais qu'il a peur pour moi, car c'est vrai que mes histoires sont rocambolesque, j'ai quelques chose à faire sur Terre. Jimmy  le cul entre deux chaises. Il craint que ma mère lui en veuille de me laissé écrire mes - je vais faire plaisir au psy - bouffées délirantes. Si moi je suis sur de ce que je vis, que c'est mon réel, pourquoi on m'empêche de le vivre. Tout ça, parce que il n'y a toujours pas d'humains sur Terre qui ont réussient a prouvé le paranormal, on passe tous pour des charlots. Et si je suis vraiment frapadingue, que le paranormal n'existe pas, j'espère que ces lignes qui s'inscrivent en ce moment serviront au moins à quelque chose. De toute façon, je sais que ce livre que vous lisez, car il sera édité, vous remettra en question sur "c'est vrai ou c'est pas vrai !! Il a raison ou il a tort !!". Une chose est sur, je ne retournerai pas à l'hopital, et j'irais faire des émissions de télé sur ce que je vis, ça se fera. Je serai connu en 2002... encore un peu plus d'un an. J'y croit. Soit le livre, soit la musique, peut-être les deux. Bon, je vais regarder Capital sur M6 ce soir, il est 20:52, ça va commencer.

 

18.12.2000   15:00

 

La séance de yoga de ce matin m'a bien décontracté. C'est bien pour le corps et l'âme. Là, j'écrit. J'ai relu tout le début de mon journal tout à l'heure. Je change d'avis, je ne comprend plus rien. Je délire ou pas ? Je me contredit tout le temps, quelle est vraiment la réalité ? Suis-je devenu parano ou paranormal ? J'écoute la télé en même temps, j'essaie de voir si ça répond à mes pensées, je ne sais pas... mais ça a l'air de plus ou moins continuer. Car, si je continu dans mon délire, pour vous faire comprendre ce que je veux expliquer, c'est ça : les esprits utilisent les livres ou la télé pour me faire passé un message. Car, si tout est écrit, si je suis un élu et que je doit retrouver une femme américaine, j'aurais beau essayer de changer ma destiné, si ça se fait, ça se fait ! Et je l'ai rencontré ! Enfin, j'ai rencontré une femme qui m'a dit qu'elle était un Ange et moi aussi. Ca, c'est ancré dans la réalité ! Ca s'est produit, et je le savais ! Alors ? C'était une simple coincidence ? Du hasard ? Je me creuse la tête, ça m'énerve de ne pas tout comprendre. Bon, il est 15h15, je vais faire une séance de streching au Moving, c'est là où je fait aussi mes séances de yoga.

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Michaël Potier

Michaël Potier, jeune quarantenaire, écrivain et rêveur, humain et chercheur, Médium et hypnothérapeute, né au printemps de l'année 1977 en Haute-Savoie. L'écriture est l'un de mes talents.
Voir le profil de Michaël Potier sur le portail Overblog