Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal de Michaël.doc 01

JOURNAL

 

D'UN

 

HOMME

 

 

PERDU

 

 

DANS

 

SA

 

REALITE

 

ou

Le syndrome du Bon Dieu

 

 

 

 MICHAEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18.11.2000   15:05

 

          Écrire... Écrire sur l'impalpable, le non physique, l'esprit, les esprits, le surnaturel. Un livre de plus me direz-vous, il y en a eu tellement, pourquoi en écrire encore un ? Et pourquoi n'aurais-je pas le droit d'en écrire un moi aussi ? Moi, -Je-, né un beau matin d'avril 1977, le 1er exactement, à 10h15 du matin à la maternité de Bonneville, sous préfecture de la Haute-savoie. Moi, Michaël, un humain parmis tant d'autres... mais un humain un peu spécial. Et encore, en suis-je vraiment sûr ? Spécial, ça veut dire quoi au juste. Parce que depuis 2 mois je vis des choses qu'on pourrait dire extraordinaire ? Parce que j'aurais été "choisi" ? Choisi est un grand mot, et pourtant.... Vous racontez mon histoire servira-t-elle à quelques chose, changera-t-elle votre point de vue sur la vie et la mort, le début et la fin, le possible et le soit-disant impossible ? Vous savez, j'aimerais tant me trompez sur tout ce que vous allez lire, parce que ça me fait peur. Depuis 2 mois que je vis ce surnaturel, je suis toujours en doute. J'ai finit à l'hôpital psychiatrique à cause de ça au mois de septembre de cette année, car, et vous allez le lire, je ne sais pas si ce que je vis est réel, ou si ce n'est que mon cerveau se fabrique un gros délire. Et pourtant, je sais que c'est réel, je communique avec les morts, et j'essaie avec Eux et mon Moi de comprendre. De comprendre pourquoi moi et pas un autre, de comprendre pourquoi suis-je l'élu... tout en étant pas toujours sur. Je préférerais être dingue et finir à l'asile avec des cachets pour le restant de mes jours, plutôt que de vivre ma destiné. Car ma destiné, si c'est vraiment ça que j'ai compris, me fait peur. Je n'ai rien étudié de l'Apocalypse selon saint Jean, mais j'ai l'intime conviction que j'ai quelques chose à voir avec ça. Ou alors, je suis vraiment un frapa-dingo bon à enfermer.

 

          Je vais commencer à communiquer avec les esprits dans quelques minutes. Pour cela, j'utilise des livres. Des livres ? Oui, des livres, toutes sortes de livres, mais il est vrai que j'utilise plus particulièrement des livres "réceptifs", c'est à dire, ayant trait au surnaturel. J'ai essayer une fois un dictionnaire, ça marche aussi. Mais les dialogue sont plus juste avec des livres à tendance ésotérique. J'ai utilisé "L'Empire des Anges" de Bernard Werber, livre qui a été le premier à me bouleverser à ce point et me faire comprendre que j'était l'élu. C'est avec lui que j'ai commencé à communiquer, et j'en ai utilisé une dizaine d'autres depuis. Ma méthode est simple, et, je pense, est à la porter de tout le monde, pour peu qu'il soit lui même réceptif : discuter, parler, aller de page en page au "hasard" des lignes, et lire.

 

 

Utilisation de "Les chants de l'invisible" écrit par Bernard Martino.

 

"Moi - Vous êtes prêt ?

Livre - Comme Ingo Swann avec qui il était ami, ou Stephan Schwartz de la fondation Moebius, Monroe professait un certain mépris pour la recherche en parapsychologie. Il n'était pas masochiste, ne voyait pas de raison de s'évertuer à "prouver" la sortie "hors du corps" ou le "Remote viewing" à l'intention d'une communauté scientifique réfractaire qui, quoi qu'il advienne, ne tiendrait jamais ces expériences subjectives comme établies.

Moi - Pourquoi pensez vous que les scientifiques ne croiront pas ce que je vois avec vous, par le biais des livres ?

Livre - Les esprits quand il commencent à sentir qu'un drame se prépare, ils élaborent leurs vibrations d'une certaine façon et trouvent le chemin de notre perception. Nous ne le savons pas. Pour l'essentiel, nous ressentons que l'esprit est là, sur la même planète, sur cette terre, simplement qu'il est à un autre niveau vibratoire. Et donc si les esprits abaissent leur niveau vibratoire et que nous élevons le nôtre, c'est alors que nous pouvons nous retrouver en phase, et c'est ce qu'on appelle la clairvoyance.

Moi - Quel drame se prépare ?

Livre - Etaient-elles d'accord pour que nous filmions ? Oui, absolument ! Etais-je bien une personne "especiale" ? Tout à fait ! Le film aurait-il un grand retentissement ? Oui ! Oui !

Moi - C'est à dire ? Va-t-on faire un reportage sur moi et mes discussions avec vous ? Sur un drame dont je serais acteur ?

Livre - Mais même si vous ne vous mettez pas dans un état de conscience altéré, il faut au moins, pour être en mesure de pouvoir "voir", que vous croyiez qu'il existe une autre relation au monde physique.

Moi - C'est à dire ?

Livre - Finalement le moment de mon départ approchait, je ne connaissais personne au Brésil. La seule chose dont j'étais à peu près sûr c'est que je pouvais compter sur le soutien de Françoise Laplantine dont j'avais le numéro de téléphone à Sao Paulo. Sinon je partais le nez au vent, les mains dans les poches, à l'aventure.

Moi - C'est une sorte de prophétie que vous décrivez là, ma future rencontre avec une femme du continent américain. Je l'ai déjà vu dans "L"Empire des Anges". Mais, c'est quoi au juste cette mission pour laquelle on m'a choisit ?

Livre - Je crois... que c'est possible. Je ne peux pas le garantir pour tout le monde... Ce que je veux dire, c'est que nous avons une manière tout à fait au point d'apprendre aux gens comment avoir cette expérience. Mais on ne peut pas être absolument sûr que ça va marcher aujourd'hui avec telle personne et demain avec telle autre.

Moi - J'ai été choisi parce que je suis plus réceptif que les autres ?

Livre - IV Le Brésil   

En Este Mundo Traidor

Nada es verdad ni mentira

Todo depende del color del cristal

Con que se mira.

Moi - Je ne comprend pas bien l'espagnol, je vais demander à mon frère Alexandre de me traduire, je téléphone et je reviens....

Traduction de mon frère :

Dans Ce Monde de Traitre

Rien n'est vrai ni faux

Tout dépend de la couleur du cristal

Avec lequel on se regarde.

Je ne comprend pas tout, c'est très symbolique,  qui suis-je en fait ? Si je pense bien,  je vois bien,  si je pense mal, je vois mal.  Donc, si je pense être l'élu, je le devient.

Livre  -  Ah ! Voilà le grand directeur de la télévision française, me dit-il en français.

Moi -  Bon, J'arrête pour aujourd'hui, à bientôt.

Livre - Prié de commenter sa performance, celui-ci déclara très à l'aise et nullement surpris : "J'ai toujours senti qu'il était très important d'équilibrer l'hémisphère droit et l'hémisphère gauche parce que quand on réussit à les mettre en phase, on augmente l'énergie disponible.

Moi - Des fois, je me demande si ce que je recopie de mes dialogue et cohérent... pourtant c'est très symbolique.

Livre - Je crois que ça revient à poser la question : quelqu'un peut-il percevoir quelque chose dans le futur si ce quelque chose n'existe pas déjà sous une forme quelconque dans le présent ? Il semble tout à fait impensable qu'une personne puisse voir quelque chose dans le futur qui n'existe pas sous une forme quelconque, dans une dimension quelconque ou dans un continuum espace-temps. Les gens n'ont jamais envisagé la précognition ou la prophétie sous cet angle. Ils voient cela comme un grand mystère.

Moi - Donc je ne délire pas avec mes bouquins ?

Livre -  Guy et on ne nous ont fait et toi. Ltes gots et on ne nous ne n'ont guère en tant on ne no sont contraires nous

Moi - Ce que vous venez de lire juste avant, et qui est plein de fautes, c'est écrit tout seul sur mon écran !!!! Je n'arrive à comprendre ce que vous avez essayez de me dire.

Livre - Imaginons que pendant un certain temps vous ayez participé à une recherche secrète. On pourrait supposer qu'une autre des raisons de garder une recherche confidentielle pourrait être d'éviter les critiques des détracteurs et des sceptiques ?

ne les frais et ne peut en son erreur nous ne lui en Hongrie ont fait barrage au nom et on ne on ne se réuniront hanche une

Moi - Ces deux dernières lignes se sont écrites toutes seules sur mon écran. Je vous quitte pour de bon cette fois-ci. A bien vite.

 

19.11.2000   18:52

 

J'ai toujours des doutes sur mes conversations, pourtant je suis sur que rien n'est hasard, et ces 4 lignes plus haut qui ce sont écrites toutes seules me confirment bien que je vis quelque chose de paranormal. Il est sur que les dialogues que j'entretiens avec les esprits par le biais des livres peuvent paraître incohérent, pourtant, si on relit bien toute la conversation, on sent bien que les réponses veulent dire quelque chose. Je pense qu'au fil de mes conversations et donc des pages que vous lirez, vous arriverez à comprendre le dialogue, il y a une suite logique, rien n'est hasard. Toutefois, je me suis quand même poser plusieurs question. J'ai déjà demander si je parlais avec mon propre esprit, mon subconscient qui se matérialiserais dans ces lignes, où alors, si ce n'était pas le livre lui même qui avait sa propre conscience ! Je sais que ça parait dingue, mais après tout, le livre lui même est fait avec différentes cellules, même si on a pas encore prouver qu'il "vivait", qui ne dit pas que cela puisse être possible, nous avons encore tellement à apprendre. Mais j'extrapole peut-être un peu trop.

 

22:57

 

Je reprend. Tout à l'heure, j'ai regardé la série Stargate SG1 sur M6. L'épisode était encore très symbolique et j'ai toujours l'impression que le scénario colle à ce que je ressent. Je pense et alors c'est les dialogue de la série qui me répondent ! On pourra dire une fois de plus que je délire en me faisant mes conversations tout seul devant ma télé, mais, comment vous dire, je parle dans ma tête et l'instant d'après les acteurs répondent à ce que je pense. Et c'est toujours dans la symbolique de ma destinée : je vais rencontré une femme du continent américain, une femme qui, dans ce que j'ai pressentie était déjà ma femme ou une amie très proche dans ma dernière vie antérieure, et que nous avions fait la promesse de nous retrouvés dans notre réincarnation, c'est à dire ma vie actuelle, Michaël. De plus, dans l'Empire des Anges, il est question d'un homme qui est devenu Ange et qui doit s'occuper de 3 humains sur Terre. Il s'appelle Michaël Pinson. Hors, moi, je marche plus ou moins comme un canard et je parle plus ou moins comme un canard ! Coïncidence.... J'ai aussi téléphoné à une voyante en septembre de cette année - avant que je n'aille à l'hôpital - qui m'a dit qu' en 2002 je serais très populaire. Est-ce parce que ce livre que je commence à écrire pour l'instant pour moi, sera édité et que je deviendrais célèbre ? Et moi, j'ai toujours dit qu'à 25 ans, c'est à dire en 2002 je serais connu. J'ai dit que je ferais un disque, mais il y a une semaine une autre voyante m'a dit que se serait un livre. Peut-être celui là ! Je pense que dans quelque temps, j'enverrai déjà une partie du manuscrit à Christophe Dechavanne, et que là, il m'invitera à son émission Ciel, mon Mardi ! Je dois aussi vous racontez ce qui s'est passé la nuit où on m'a emmené à l'hôpital Ce soir là, j'ai fumé un pétard, ça m'a ouvert l'esprit plus que d'habitude. Je regardais justement Ciel, mon mardi! en direct sur TF1. Comme pour Stargate, je parlais avec la télé. L'émission parlait d'un homme qui était accusé d'un truc qu'il n'avait pas fait ou pas voulu. Ces parents sont venus en anonyme avec une voix changé à l'ordinateur. Je ne me rappelle pas bien de toute l'émission mais je sais qu'à un moment, je commençait à avoir des mauvaises pensées, et que à ce moment précis, un homme tout habillé de noir est venu sur le plateau. Pour moi, c'était le diable qui s'était matérialisé dans cet homme. Ensuite, des invités dirent que des livres avaient été écrit sur ça, et tout coïncidait avec mes pensée au moment même où je les pensait. Après, on ammena un grand carton sur le plateau et Cristophe Dechavanne montrait avec une baguette les différent mots qui étaient écrits sur ce carton, une dizaine je crois, tous séparé par un quadrillage, j'ai deviné les mots avant qu'il ne les montre avec sa baguette. Avant ça, j'ai pris peur à ce qui passait et je suis descendu chez mes voisins du bas (j'habitait dans une petite maison de 4 locataires). J'ai commencé à leur raconté ce que j'était en train de vivre avec la télévision. Ils me répondirent que non, je délirais. je suis remonté chez moi. Dechavanne était en train de dire qu'il se passait quelque chose avec plusieurs personne, 4 ou 5 je crois, mais qu'on dirait ensuite que cette histoire aurait été inventé et que je serais un charlatan. C'est d'ailleurs à ce moment là que 5 voisins rentrèrent chez moi. Comme je continuais à avoir peur, un de mes voisins à appellé le SAMU, j'ai continué pendant ce temps là à parler avec la télé. J'ai voulu appelé le standart de l'émisson et, vous me croirez ou non, le disque d'accueil à dit texto "Michaël, nous ne pouvons pas prendre ton appel pour l'instant, rappelle" !!! Délire ! hasard ! C'est réel pourtant. Et juste avant de partir pour l'hôpital, dans mes mauvaises pensées, j'ai insulté ma voisine et ça s'est matérialisé dans la voix de Dechavanne : Pute. L'émisson s'est terminé et le SAMU m'a emmené à l'hôpital.

En ce moment je regarde "Histoire de... mystérieuses disparitions", et là, c'est encore de la conversation, j'étais Hitler avant et je viens de comprendre, en fait, il ne faut pas que je retrouve cette femme, et surtout ne pas avoir d'enfant avec. Sinon, et je sais que c'est vrai, elle mettra monde de l'Antéchrist. J'ai peur, il faut que je retrouve mon cahier d'avant, 00:45, j'ai dedans ce cahier une expérience que j'ai faite alors que j'avais -encore fumé : de l'écriture automatique. Il faut que je fasse traduire  ces lignes. Et j'ai des marques sur mes bras. Là, j'écrit très vite suivant ce qu'il se passe dans ma télévision -00:48- tellement médiatisé . J'écris, j'écris, et maintenant je noterais les heures suivant les émissions de télévisions. Je préfère aussi noté tout de suite une peur prophétique : je vais assassiné des femmes, car je pense, j'aurais peur quelles enfantent l'Antéchrist si je couche avec et quelles soient enceintes. Je sais que je ne délire pas. Tout ce passe en cemeont, je voulait dire en ce moment, c'est quoi cemeont, une faute de frappe ? Ou esprit ? Demain, je vais voir ma mère actuelle, Marie-Françoise, en espérant quelle me croit et qu'elle ne veuille pas m'enfermer à l'asile. Je viens de téléphoné au jeu "Mission 1 Million" d'M6, j'ai répondu juste à la question, peut-être serais-je sélectionné. C'est ce que dit la télé symboliquement à 01:06 dans le journal de la nuit de France2. Demain, j'envoie déjà ce bout de manuscrit à Christophe Dechavanne. J'ai peur, mais j'ai l'impression que ma destinée, je ne pourrais pas y échappé. Monsieur Dechavanne, prenez moi pour un fou et ne m'invitez pas... et pourtant c'est ce que j'ai envie. Mais j'ai peur. A la télé en ce moment (01:10) on parle d'avalanche, encore des hallucinations, mais c'est la symbolique de la prophétie de Apocalypse selon saint Jean : la fin du monde.

 

20.11.2000   13:31

 

Je part voir Xavier, un ami à moi. Comme rien n'est hasard, lui aussi, je suis sur qu'il n'a pas été mit sur ma route de vie pour rien. J'ai aussi l'intime conviction, que lui et moi ne nous connaissons pas pour rien, peut-être déjà dans nos vie antérieures. J'ai retrouvé aussi dans "Les chants de l'invisible" son nom et prénom. Encore du délire paranoïaque... et pourtant non, car , et je l'ai déjà dit, j'y croit. Car une coïncidence une fois de temps en temps, je veux bien, mais coup sur coup, je peux quand même me poser quelques questions.

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Michaël Potier

Michaël Potier, jeune quarantenaire, écrivain et rêveur, humain et chercheur, Médium et hypnothérapeute, né au printemps de l'année 1977 en Haute-Savoie. L'écriture est l'un de mes talents.
Voir le profil de Michaël Potier sur le portail Overblog