Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Bulldozer - courrier de la libération - 02 mai 2021

Michaël Potier

10, chemin des cités
Pension de famille "La dent d'Oche"
74200 Thonon-les-Bains
 
Téléphone : 0033766434960
Courriel : michaelpotier@ecomail.fr
 
Site internet : https://leblogdemika.fr
 
à
 
 
 
Le procureur de la république (xxx@justice.fr).
Le juge des tutelles de Thonon-les-Bains (xxx@justice.fr).  
La juge des libertés et de la détention (xxx@justice.fr) (à vérifier).
F. Quiviger (directrice de l'EPSM de La Roche sur Foron) (xxx@ch-epsm74.fr).
Sophie Blanc (curatrice) (xxx@atmp74.fr). 
Sandra Macary (assistante sociale) (xxx@ch-epsm74.fr).
Jean-Marie Potier (mon père) (xxx@wanadoo.fr).
Marie-Françoise Potier (ma mère) (xxx@orange.fr).
Angèle Choquard (responsable de la pension de famille "La dent d'Oche") (xxx@adoma.cdc-habitat.fr).
Université des Hauts Potentiels (xxx@universitedeshautspotentiels.com).
Hypnotherapy Center (xxx@hypnotherapy-center.com).
 
Mon profil Facebook : Michaël Potier Pinson (3170 amis, suivi par 383 personnes) (mode public).
Ma chaîne Youtube : Michaël Potier Pinson (version vidéo audio "Live").
Mon blog : https://leblogdemika.fr
 
Les courriels ne seront pas exposés sur mon post public Facebook, mais les noms cités dans ce courrier le seront toutefois, peu importe si je cours des remontrances ou des "risques" ; j'adore risquer. 
 
J'assume toutes poursuites !
 
Objet : courrier, avis de plainte, demande de levée de curatelle renforcée, demande pour passer un test de surdouance
Pièces jointes : version pdf de ce courriel, scan ordonnance mainlevée de l'hospitalisation complète, procédure péril imminent
 
Courriels visibles pour chaque personne/contact. N'hésitez pas à échanger entre vous.
  

Thonon-les-Bains, le samedi 1er mai 2021.

 

Mesdames, Messieurs,

 
Me lancer dans le copywriting pourrait être pour moi une excellente option. Mon écriture est multi-tâches. J'écris le français dans un style facilement compréhensible et assimilable, avec peu, voire aucune faute d'orthographe ou de grammaire. Mise en page, aération, paragraphes, non répétitions, constructions et chronologies d'écriture quasiment parfaites. J'ai autant de facilité pour écrire un courrier administratif, qu'à rédiger une lettre de motivation, un article de blog ou encore laisser aller ma pensée dans une poésie. Par contre cela me prend du temps, souvent au minimum entre 1 à 3 heures de travail à chaque fois. Je pense arriver à 7 heures minimum pour ce courrier.
 
Ce courrier, que je rédige donc ce samedi 1er mai 2021, est à l'intention des personnes et/ou contacts pré-cités ci-dessus, qui ne se connaissent pas toutes, forcément, et dont les courriels de toutes et tous sont visibles pour chaque contact. J'ajoute que ce courrier sera également aussi posté publiquement sur mon profil Facebook (sans les courriels), mon blog (sans les courriels), et ma chaîne Youtube, en version Live.
 
Je souhaiterai vous faire part de votre intérêt, dans ce courrier, à ne pas me prendre indéfiniment pour un "con", un "inapte", un "handicapé mental".
 
Je suis sous curatelle renforcée depuis le mois d'octobre 2020 et vais toucher l'allocation adulte handicapée, théoriquement dès ce mois-ci.
 
J'ai séjourné une nouvelle fois, la semaine du jeudi 22 au jeudi 29 avril 2021, à l'hôpital psychiatrique "Les Morillons" de Thonon-les-Bains. Une mise sous contrainte, sans consentement et sans demande de tiers, pour avoir simplement  juste tenter de demander, une énième fois,  la baisse de mon traitement injectable bi-mensuel, le clopixol, un puissant neuroleptique. Une multitude de psychiatres, dits "experts", m'ont diagnostiqué une "bipolarité" et une "schizophrénie". Depuis 2020 pour la "bipolarité", et depuis 2000 pour la "schizophrénie". Sans compter divers autres "pathologies mentales". Je souhaitais également obtenir un traitement contre l'impuissance (le clopixol m'a littéralement castré chimiquement), auprès de mon psychiatre, monsieur Schoendorff, que je reconnais avoir aussi insulté de "con" à plusieurs reprises ! La juge des libertés et de la détention de Thonon-les-Bains m'a rendu justice, et c'est la première fois de ma vie que j'ai une réelle reconnaissance des torts que j'ai dû endurer. Sachez que le bouchon a été trop loin cette dernière fois, et que je ne me laisserai pas faire. J'engage d'ores et déjà les démarches nécessaires afin de trouver rapidement un ou une avocate, qui pourra me conseiller, m'aider, m'épauler, et surtout me défendre. J'annonce officiellement dans ce courrier, dont une copie est envoyée auprès du procureur de la république, que je porte plainte, au civil, contre 4 psychiatres et la directrice de l'EPSM, pour abus sur personne vulnérable. 
 
J'ai nommé :
 
- le docteur Schoendorff, psychiatre du centre médico-psychologique de Thonon-les-Bains.
- les docteurs Bouti, Morizot et Dahl, psychiatres de l'EPSM de Thonon-les-Bains.
- Madame Quiviger, directrice de l'EPSM de La Roche-sur-Foron.
 
J'irai au bout des choses cette fois-ci, les limites ont étés plus que dépassées ! Je suis encore extrêmement choqué par les conditions totalement inadmissibles et intolérables de ma remise en incarcération psychiatrique qui, si la juge des libertés et de la détention, ne m'en avait pas libéré, aurait sûrement encore durée de longues semaines ! 
 
Depuis ma mise en curatelle renforcée il y a 6 mois, ma curatrice, madame Blanc, bien qu'elle ait déjà réussi à épargner surement près de 1400 euros, n'a pas fait grand chose d'autre, et n'a toujours pas pris à ce jour la mesure, la nécessité de se soucier, de comprendre réellement mes nombreux problèmes. Tous mes projets sont à l'arrêt depuis octobre 2020, la bride financière étant une sorte de castration de plus.
 
Je suis donc à l'arrêt depuis le mois d'octobre 2020.
 
Une formation de praticien en hypnose, où je me suis engagé pour la somme de près de 2000 euros, avec encore 5 mensualités d'environ 197 euros à régler, est en arrêt total depuis le mois de novembre. Cette formation d'hypnose ericksonienne, dont je compte obtenir j'espère très prochainement le certificat d'aptitude pour être praticien, madame Blanc n'a pas cru bon reprendre les paiements au mois de novembre, prétextant un manque de budget (et moi pendant ce temps la, il parait que je fume). La poursuite de ma formation en ligne à été arrêtée, et j'ai été retiré du groupe Facebook des étudiants. Madame Blanc a réussi toutefois à épargner la modique somme de 1200 euros en l'espace de 4 mois ! Madame Blanc ne veut pas non plus payer mon bilan Haut Potentiel Intellectuel et Emotionnel auprès d'un ou d'une neuropsychologue (je pense être probablement surdoué, ça en est même sûr). Madame Blanc prévoit juste ma baisse de revenus. Elle met de l'argent de côté uniquement pour faire face à ma chute de 1480 à 902 euros par mois dès ce mois-ci. J'ai épuisé mon allocation de retour à l'emploi fin avril ; je passe en allocation adulte handicapé ce mois de mai.
 
Je souhaite aussi depuis environ 4 ans, passer un bilan neuropsychologique complet et détaillé sur mon fonctionnement neurobiologique. Je n'arrive pas à me sortir de la case "bipo-schizo" depuis des mois, des mois et des mois. Je sors de l'hôpital, on m'y remet dès que je pousse une gueulante ! Ma plus longue hospitalisation a duré près de 6 mois d'affilée, sans aucune indemnité de la sécurité sociale depuis l'été 2019. J'ai dû frauder de nombreuses fois auprès de Pôle Emploi en disant que je n'étais pas en arrêt maladie lors de mes déclarations mensuelles. J'ai pris des risques, je n'ai pas eu le choix. C'était ça ou rien du tout sur mon compte bancaire pendant des mois ! J'ajoute que je pense avoir un père pervers narcissique et une mère souffrant du syndrome de Munchausen. Mon père prend un malin plaisir à me détruire et à m'écraser psychologiquement depuis mon enfance, ma mère me trouve des maladies et souhaite me voir à vie sous médicaments. Mes parents n'ont jamais voulu m'héberger alors que je n'avais plus aucun logement depuis 2018, ne m'apportent concrètement aucune aide financière pour mes projets de travail, et me laissent aux soins des services sociaux depuis 2 ans également. Mes parents me font honte ! Qui peut penser qu'un père et une mère soient capables d'aussi peu d'empathie pour leur propre enfants. je vis l'enfer psychologique depuis que je suis tout petit. "Tu es nul" "Tu es assez grand" "Débrouille toi" "On a déjà tout fait pour toi et tu ne veux pas nous entendre" "Tu es malade" "Tu nous fais souffrir" et j'en passe. Ce courrier devient un véritable témoignage sur la maltraitance que je subis depuis plus de 40 ans. Et encore ce 1er mai, malgré le fait que j'ai dit à mes parents qu'une juge est ordonnée une mainlevée concernant ma toute dernière hospitalisation, voici le tout dernier sms de mon père, reçu vendredi dans la matinée :
 
Madame Blanc a toutefois bien voulu payer une anamnése de 60 euros auprès d'une neuropsychologue de Douvaine, madame Marquis, mais a refusé ensuite de payer les 200 euros nécessaire pour la passation du test (un bilan uniquement HPI (Haut Potentiel Intellectuel) ( Wais4). Depuis, mon envie de faire ce test a encore évoluée. Je souhaite passer un bilan beaucoup plus holistique, auprès de l'équipe de Siegfried Cey, à l'Université des Hauts Potentiels. Coût : 77 euros pour l'anamnèse, et 6 mensualités de 52 euros. Je veux le meilleur thérapeute et je pense l'avoir trouvé en Sigfried Cey, maître Yoda de la douance, formateur, hypnothérapeute, expert en PNL, conférencier. Je l'aurai, je vous le garantie !
 
Avec 80 euros par semaine d'argent de poche, j'achète juste de quoi manger (je me nourris désormais très mal), mes cigarettes, et  mes instants décompression ; je consomme du cannabis car cela me rend intelligent.  Je retire l'argent de ma semaine tous les mardis ; les jeudi ou vendredis, si j'ai encore 20 euros pour aller jusqu'au mardi suivant, je suis chanceux.
 
 
Ma curatrice et mon assistante sociale viennent chez moi ce jeudi 6 mai 2021. 
 
Gérer un budget, ce n'est pas seulement mettre un maximum d'argent en épargne, payer un loyer et 4 factures, il y a aussi des impératifs à régler au plus vite. Je serai calme tout en étant assez direct, explicatif, argumentatif, et ferme. Je ne peux plus me permettre de passer mes journées à juste fumer du CBD, et rester sur les réseaux sociaux, Facebook, Youtube, et aussi à échanger avec mes nombreux contacts sur whatsapp et messenger ; je n'avance plus depuis l'automne, je m'ennuie, je tourne en rond.
 
Actuellement, je suis de nouveau sans 4G depuis 9 jours, car depuis mardi j'attends toujours que madame Blanc règle ma dernière facture free mobile. Je ne peux plus appeler à l'étranger. J'ai besoin d'appeler en Angleterre ou aux Etats-Unis. Je fais exprès d'appeler des services étrangers en anglais dans ces pays afin de pouvoir parler avec des opérateurs et performer toujours et encore à l'oral en anglais. Je peux désormais facilement converser une bonne trentaine de  minutes en anglais avec un accent "du pays" quasi impeccable. Je suis à un niveau avancé. 3 années d'anglais au collège, puis le reste de la vie à vouloir aimer et comprendre les hits anglophones de la radio ont suffi à ce qu'aujourd'hui, je puisse facilement échanger avec des gens du monde entier, dans la langue probablement des plus internationales. J'ajoute que j'apprends aussi avec une facilité déconcertante l'espagnol et l'italien, avec Duo Lingo, une application sur smartphone (en version premium à 11,99€ par mois (on a rien sans rien). Je pense également apprendre le russe et le chinois, et d'autres langues encore.
 
Si son travail se restreint juste à payer un loyer, une mutuelle, une assurance, 2 factures pour mon mobile et ma box (toujours en retard et avec des frais de rejets depuis octobre), et me brider totalement sur tout le reste, à me faire en plus des réflexions car je dois faire castrer et tatouer mon chat, je peux aisément le faire tout seul. Je ne doute pas qu'elle serait sûrement capable de baisser mon argent hebdomadaire - faute de budget - si en plus je devais avoir une boite de Cialis ou Viagra non remboursée par la sécurité sociale et qu'il fallait donc me donner moins d'argent de poche, afin de pouvoir payer mes troubles d'érections dûs à mes injections de Clopixol (j'ai réussis à me sevrer de mon "régulateur d'humeur", le lithium, entre novembre et janvier derniers, sur 3 mois. J'ai dû batailler pendant près de 6 mois pour que mon psychiatre, monsieur Schoendorff ainsi que de l'équipe infirmier du CMP qui ne faisaient que me dire que j'en avais absolument besoin pour être "bien" Monsieur Schoendorff m'a enlevé officiellement le lithium de mon ordonnance au mois de mars. 
 
Bien que maintenant je sois désormais tout à fait confiant et patient pour qu'on me trouve une vraie solution afin de faire arrêter définitivement mes injections de Clopixol, je trouve le temps encore extrêmement long et jusqu'à il y a encore ce samedi après-midi, je pleurais sans discontinuité tellement je pensais être dans l'impasse. Mais, plus j'avance dans la rédaction et la bientôt fin de ce courrier, dont j'arrive maintenant à près de 10 heures d'écritures et corrections. Je me lis et me relis tout le temps. Je procède en mode Bulldozer afin de me sortir définitivement d'absolument tous mes ennuis, qu'ils soient d'ordres médicaux, sociaux ou financiers. Plus ma pensée se concrétise dans cette rédaction que je me dois d'être exceptionnelle, plus mon avenir va se réorganiser dans un sens beaucoup plus plaisant pour moi. Je vais obtenir tout ce que je souhaite depuis trop longtemps.
 
Je peux tout à fait comprendre qu'on délègue à une association la gestion de mes comptes bancaires, pour autant et une nouvelle fois, j'en ai plus qu'assez de ne plus avoir la liberté de pouvoir gérer convenablement mes projets professionnels ou plus personnels.
 
Je n'ai toujours pas trouver de solution pour faire refaire la carte grise de mon véhicule Je suis dans l'illégalité et le risque continuel d'avoir un hypothétique accident de la route - je conduis aussi bien que j'écris mais il ne faut jamais dire jamais.
 
Un ami affirme en bloc qu'il m'a fourni le certificat de non gage de mon véhicule dont je lui ai délégué l'achat alors que j'étais dans l'une des peut-être au moins 8 hospitalisations sous contrainte "Monsieur Potier, vous êtes malade !" depuis 2018, et je roule donc sans assurance depuis plusieurs mois (mon dernier contrat a pris fin le 31 décembre 2020). Je prends des risques, mais je ne peux pas sciemment tout faire à pieds ou avec un vélo que des petits merdeux m'ont vandalisé. On m'a enlevé ma chaîne de dérailleur, desserré les freins, volé ma lumière avant, volé ma sonnette.
 
J'ai eu plusieurs contrats de mes projets internet définitivement résiliés, je n'ai plus d'autres choix que de faire transférer mes différents noms de domaine achetés ces 2 dernières années auprès de IONOS et de devoir de nouveau souscrire à de nouvelles prestations, ailleurs, sans aucune garantie qu'elle comprenne mes besoins. J'ai des idées hors du commun de création de sites internet, j'ai même élaboré un tout nouveau service de streaming audio vidéo mondial (mon cerveau est le Warrior des idées de génies qui feront de moi, bientôt, un homme multimillionnaire.
 
J'ai profité, entre le moment du jugement me faisant placer en curatelle renforcée, et le jour effectif où elle a repris les rênes de mon compte Nickel pour faire des achats sur internet dont j'avais absolument besoin avant qu'on ne me retire définitivement ma liberté financière.
 
Aurait-elle dit oui pour que je puisse souscrire à une année de services Microsoft Office 365 ? Si je ne l'avais pas fait, je devrai probablement passer par Google Docs qui ne me convient pas du tout au niveau de son interface et de ses fonctionnalités. J'ai pu également envoyer de l'argent en Afrique pour aider des amis dans le besoin et mettre en place des projets d'ordres humanitaires. Je l'évoque rapidement dans ce courrier mais j'ai été choisi par 2 fois pour être parrain. Je suis parrain d'un orphelinat au Cameroun, et d'une ONG en Côte d'Ivoire. Je tiens au courant régulièrement mes contacts internet de l'évolution de ces projets. Malheureusement, j'ai trouvé extrêmement peu d'aide financière pour accomplir ces 2 projets au mieux qu'ils puissent devenir.
 
Je termine la rédaction de ce courrier en faisant la demande officielle au juge des tutelles, d'une nouvelle expertise psychologique afin de faire procéder à l'arrêt, de ma mise sous curatelle renforcée ainsi que de l'acharnement psychiatrique dont je fais l'objet depuis l'été 2018.
 
Je dis, je fais, j'obtiens !  
 
Pensez-vous que je pourrai être un jour moi aussi avocat ou même procureur de la république ? On peut peut-être rêver à me voir président. Plait-il ?
 
Michaël Potier
 
Surefficient
 
Ps : si j'avais dû facturer ce courrier, et si j'avais dû le conceptualiser pour quelqu'un d'autre que moi, je pense que 30 euros TTC de l'heure serait assez raisonnable, et sûrement bien en deçà des pros du copywriting. Temps total de rédaction et correction : environ 10 heures. 10 heures de rédaction à 30 euros TTC de l'heure : 300 €
 
 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Michaël Potier

Michaël Potier, jeune quarantenaire, écrivain et rêveur, humain et chercheur, Médium et bientôt hypnothérapeute, né au printemps de l'année 1977 en Haute-Savoie. L'écriture est l'un de mes talents.
Voir le profil de Michaël Potier sur le portail Overblog

Commenter cet article
T
Regardez-moi ce cinglé.... ! Il faudrait l'enfermer pour au moins 10 ans. Il est complètement fou.
Répondre
S
Courage !
Répondre